Madame Le Maire, démissionnez. S'il vous plaît.


Il n’est plus temps d’énumérer les évènements (et les responsabilités) qui, au cours de ce mandat, ont conduit à l’enlisement actuel. Les signes de cet enlisement, impossible à contester, parlent d’eux-mêmes : démissions multiples de conseillers de la majorité dont la quasi-totalité de vos adjoints les plus proches, les plus actifs, conflit permanent avec l’ensemble du personnel toujours en souffrance après 4 ans de lutte, y compris au sommet des hiérarchies (valse des DGS, RH, etc.), conflit aujourd’hui relancé par la remise en cause de l’audit, seule « action » ayant permis si longtemps de se dépêcher de ne rien faire. Ajoutons le surendettement, officiellement reconnu comme tel, de la commune et la fracture toujours plus béante entre une gouvernance municipale auto-centrée, autiste et des villiérains de plus en plus indifférents. Arrêtons-là cet inventaire auquel il serait, pourtant, légitime d’ajouter bien d’autres sujets ‘mineurs’, ayant un impact véritable sur la vie quotidienne à Villiers-sur-Orge.
Bref, Madame Le Maire, vous êtes à présent complètement isolée, réduite à vous-même. Vous n’arriverez pas à faire face à une telle situation.
D’ailleurs, personne ne le pourrait.
Vous songez à trouver de nouveaux appuis ? Lesquels ? et quelle crédibilité pourriez-vous leur accorder ? quelle serait leur motivation sinon celle de grappiller quelque avantage, par ce qu’il faudrait bien appeler un abus de faiblesse.

Ne vous obstinez pas et voyez les choses en face : il s’agit maintenant d’éviter à notre commune de perdre une année et demi à attendre les prochaines élections municipales dans un climat où, vous le savez, rien de positif ne pourra désormais se produire. Villiers n’a pas les moyens de gaspiller ce temps précieux.

Épargnez-nous – épargnez-vous – ces 18 mois de tensions inutiles qui ne pourraient qu’aggraver les choses et alourdir le bilan.

Démissionnez et donnez ainsi à Villiers une chance de rebondir vite, de passer à autre chose. Finissons-en avec cette séquence aussi stérile que douloureuse.

Cette décision ‘responsable’ sera toute à votre honneur et obligera l’ensemble des personnes encore concernées par la bonne marche de la commune et le bien commun à dépasser les postures politiciennes qui seraient, elles, parfaitement ‘irresponsables’ et complètement hors de propos.
Votre démission va créer l’opportunité – la contrainte – d’une prise de conscience forcément collective, puisqu’aucun groupe n’est en situation de s’imposer seul, « à l’ancienne », c’est-à-dire en se recroquevillant sur lui-même, arc-bouté sur un laborieux programme de façade. Non, l’enjeu est maintenant trop sérieux, chacun l’a bien compris.

Démissionnez et mettez tout le monde face à ses propres responsabilités.
S’il vous plaît.
Philippe Moreau
ACPV
Alternative Citoyenne Pour Villiers