Madame Le Maire, démissionnez. S’il vous plaît.

image_pdfimage_print

Il n’est plus temps d’énumérer les évènements (et les responsabilités) qui, au cours de ce mandat, ont conduit à l’enlisement actuel. Les signes de cet enlisement, impossible à contester, parlent d’eux-mêmes : démissions multiples de conseillers de la majorité dont la quasi-totalité de vos adjoints les plus proches, les plus actifs, conflit permanent avec l’ensemble du personnel toujours en souffrance après 4 ans de lutte, y compris au sommet des hiérarchies (valse des DGS, RH, etc.), conflit aujourd’hui relancé par la remise en cause de l’audit, seule « action » ayant permis si longtemps de se dépêcher de ne rien faire. Ajoutons le surendettement, officiellement reconnu comme tel, de la commune et la fracture toujours plus béante entre une gouvernance municipale auto-centrée, autiste et des villiérains de plus en plus indifférents. Arrêtons-là cet inventaire auquel il serait, pourtant, légitime d’ajouter bien d’autres sujets ‘mineurs’, ayant un impact véritable sur la vie quotidienne à Villiers-sur-Orge.
Bref, Madame Le Maire, vous êtes à présent complètement isolée, réduite à vous-même. Vous n’arriverez pas à faire face à une telle situation.
D’ailleurs, personne ne le pourrait.
Vous songez à trouver de nouveaux appuis ? Lesquels ? et quelle crédibilité pourriez-vous leur accorder ? quelle serait leur motivation sinon celle de grappiller quelque avantage, par ce qu’il faudrait bien appeler un abus de faiblesse.

Ne vous obstinez pas et voyez les choses en face : il s’agit maintenant d’éviter à notre commune de perdre une année et demi à attendre les prochaines élections municipales dans un climat où, vous le savez, rien de positif ne pourra désormais se produire. Villiers n’a pas les moyens de gaspiller ce temps précieux.

Épargnez-nous – épargnez-vous – ces 18 mois de tensions inutiles qui ne pourraient qu’aggraver les choses et alourdir le bilan.

Démissionnez et donnez ainsi à Villiers une chance de rebondir vite, de passer à autre chose. Finissons-en avec cette séquence aussi stérile que douloureuse.

Cette décision ‘responsable’ sera toute à votre honneur et obligera l’ensemble des personnes encore concernées par la bonne marche de la commune et le bien commun à dépasser les postures politiciennes qui seraient, elles, parfaitement ‘irresponsables’ et complètement hors de propos.
Votre démission va créer l’opportunité – la contrainte – d’une prise de conscience forcément collective, puisqu’aucun groupe n’est en situation de s’imposer seul, « à l’ancienne », c’est-à-dire en se recroquevillant sur lui-même, arc-bouté sur un laborieux programme de façade. Non, l’enjeu est maintenant trop sérieux, chacun l’a bien compris.

Démissionnez et mettez tout le monde face à ses propres responsabilités.
S’il vous plaît.
Philippe Moreau
ACPV
Alternative Citoyenne Pour Villiers

Comments

  1. Freychet jack
    26/12/2018 - 09:59

    Et après ? Je ne sens pas monter la relève! Aujourd’hui Villiers sur orge est un ensemble économiquement et politiquement vide. Une relève ça se répare et comme soeur Anne, j’ai beau regarder tous azimuts, lire et relire les PV et les CR des séances des conseils municipaux, je ne vois riens venir à part quelques chevaux de retour usés sous le harnois des promesses jamais tenues et pour cause car à l’exception près , qui reste à confirmer, ils n’ont jamais contesté les règles édictées par la commission européenne dans le cadre de la concurrence dite libre et non faussée qui est la guerre ( peu importe le qualificatif ) de tous contre tous qui ne génère que des perdants pour le plus grand profit des financiers tireurs de ficelle via la quasi des totalité des médias qui incitent à la résignation…
    En cette veille de saint Sylvestre je ne peux que souhaiter l’accroissement du nombre des gilets jaunes jusqu’à ce qu’ils soient en mesure d’imposer une alternative crédible…

  2. Voici, pour rappel, le courrier adressé à tous les conseillers lors du dernier CM (faut-il le préciser, courrier resté sans réponse comme d’habitude) qui avait pour but de prendre date, de préparer le terrain. Il s’agit de ne plus accorder la moindre confiance aux « représentants » actuels : Mme Leroux, M. Dhondt, M. Freysse, M. Chevrier, dont l’inefficacité à faire quoique ce soit pour le bien commun est patent. Ils acceptent mécaniquement et servilement de jouer selon les règles du jeu d’un système mortifère (dette, transferts de compétence, etc.). Ils doivent laisser la place. Sans conditions. Ils sont inutiles et nuisibles par leur apathie et leur conformisme, leur surdité et leur manque d’imagination. Ils sont résignés au pire. Ils représentent qu’eux-mêmes, c’est-à-dire personne. Ils doivent rentrer chez eux :

    Philippe Moreau
    20, rue Pasteur 91700 Villiers-sur-Orge
    Villiers-sur-Orge, le mardi 11 décembre 2018
    Demande adressée aux conseillers municipaux de Villiers-sur-Orge

    Mesdames, Messieurs les conseillers,

    En lien avec la séquence actuelle dite « des Gilets Jaunes » qui revendiquent en priorité l’utilisation du RIC – Referendum d’Initiative Citoyenne – comme outil indispensable à la vie démocratique du pays, nous vous demandons par la présente la mise en place de son équivalent au niveau local sur la commune de Villiers-sur-Orge.

    Nous demandons que tout soit mis en œuvre au plus vite
pour que chaque décision prise par la municipalité
le soit par
    les citoyens eux-mêmes.

    La participation d’un citoyen ne peut plus se réduire à un vote tous les 6 ans.
    Les choix qui impactent la vie locale ne peuvent plus être faits par un nombre toujours plus réduit de personnes, de plus en plus ‘délocalisées’, sans concertation, sans partage et le plus souvent en toute opacité.
    Ce système de démocratie dite ‘représentative’ a, aujourd’hui, atteint ses limites. Ce système est en faillite dans tous les sens du terme, à tous les niveaux de notre pays et bien au-delà.

    Les citoyens doivent reprendre les choses en main ‘directement’.
    Les élus doivent uniquement jouer un rôle de porte-paroles. Ils doivent s’attacher à garantir le mode vertueux des prises de décisions, à commencer par la mise à disposition de toutes les informations utiles, précises et détaillées qui nourriront la réflexion de chacun.

    Il ne s’agit donc pas d’organiser de simples réunions publiques, réunions qui, au mieux, influencent à la marge des décisions déjà prises.
    Il s’agit d’attribuer toute prise de décision aux citoyens eux-mêmes.

    C’est le seul moyen raisonnable de sortir de l’impasse dans laquelle nous sommes. Le contraire d’une utopie, une nécessité car il n’aura échappé à personne que les ‘recettes’ politiques habituelles ont échoués. Les citoyens de ce pays l’ont compris et sont maintenant décidés à ne plus subir ces logiques mortifères qui n’offrent plus aucune perspective d’avenir crédible.

    A présent, notre espoir doit se concentrer sur la seule voie raisonnable et enthousiasmante à la fois, c’est-à-dire la voie de la confiance, enfin, donnée aux citoyens pour gérer eux-mêmes le bien commun.

    Philippe Moreau

  3. Philippe Moreau
    26/12/2018 - 11:10

    La relève ? il faut que les gilets jaunes (et leurs sympathisants) à Villiers-sur-Orge se manifestent et qu’ils s’imposent sans intermédiaires, ni représentants dans toutes les prises de décisions au niveau municipal. Il s’agit d’exprimer le refus radical de toutes les règles qui bloquent toute possibilité de changement réel et qui assurent la pérennité du système d’extorsion parasitaire actuel. Il faut tout refuser, tous les compromis, toutes les négociations. Il n’est même pas nécessaire d’exprimer un programme, des revendications ‘cohérentes’. Il s’agit de rompre une fois pour toutes avec le ‘contrat social’ qui nous a été imposé par le commerce et avec l’idéologie qui nous détermine et qui nous a rendu serviles et consentants. Il faut prendre le pouvoir. Sans violence mais sans discussion. Mais prendre tout sans conditions.

Laisser un commentaire

L'ACPV se réserve le droit de supprimer les commentaires non conformes aux lois en vigueur concernant la liberté d'expression.