Révision du P.L.U. RP1 30/09/16


Révision du P.L.U. Réunion publique n°1
vendredi 30 Septembre 2016.

Pour chaque sujet, vous trouverez l’indication en orange du minutage qui permet d’aller visionner directement le moment correspondant sur la captation vidéo.

ThereseLerouxMartineGuillet Thérèse Leroux et Martine Guillet présentent le cadre de la réunion publique.

00:01:15

Présentation : « Villiers-sur-Orge révise son Plan Local d’Urbanisme »

par Philippe Albarède,
Directeur d’étude au cabinet Espace Ville

 Site Internet Cabinet Espace Ville

00:05:30 
Qu’est-ce qu’un Plan Local d’Urbanisme?

 

00:14:20 
Pourquoi réviser le PLU?

 

00:15:45 
Le calendrier du PLU?

 

00:22:00 
Un PLU concerté?

 

00:24:30 
Quelques éléments de cadrage?

 
Questions du public

audreybellanger Audrey Bellanger

00:51:00 Pouvez-vous donner des précisions sur l’exposition publique ?

00:52:30 Est-ce opportun d’engager la révision du PLU par rapport au contexte supra-légal de la nouvelle agglomération ?

00:56:30 Quel est le positionnement des autres communes de l’agglomération ?

PhilippeWitterkerth  Philippe Witterkerth

00:57:00 Que recouvre le terme « espaces verts aménageables » ?

00:58:00 Un calendrier de 18 mois n’est-ce pas trop serré ?

01:01:30 Quid du sursis à statuer pour le blocage de demandes de permis de construire problématiques lorsqu’une révision du PLU est engagée?

GillesFraysse2 Gilles Fraysse

01:08:00 Y a-t-il eu des sursis à statuer d’engager ?

PhilippeWitterkerth  01:12:00 ZNIEFF ou pas ZNIEFF? (Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique)

GillesFraysse2 01:15:00 Les données INSEE qui datent de 2012 seront-elles actualisées?

01:17:00 L’enquête publique ne fait pas partie du processus de concertation?

01:22:00 Constat du manque de publicité faite à cette réunion, seulement une dizaine de personnes dans le public dont 10 élus ?

01:25:00 Fin de la réunion

 

acpv_avatar L’absence de public à cette réunion est particulièrement regrettable car la présentation faite par le cabinet Espace Ville a été d’une très bonne qualité pédagogique, sur un sujet essentiel pour la commune – le PLU – sujet largement méconnu des habitants dont la participation active serait pourtant tout à fait nécessaire.

     Aucune publicité digne de ce nom n’avait été faite pour promouvoir la tenue de cette première réunion. Il s’agissait pourtant de poser les bases de connaissances minimales indispensables pour comprendre de quoi il retourne et comment ça marche.
Aucune publicité (sauf un article dans le dernier bulletin municipal) :
     – Pas de courrier dans le boites à lettres comme cela avait été le cas, par exemple, pour la réunion commerciale au profit des opérateurs du cable.
     – Pas de banderoles aux ronds-points comme cela est le cas pour les manifestations sportives ou culturelles.
     – Pas de page Internet dédiée, ni même de rappel des horaires sur la page d’accueil ou les actualités.
     – Pas d’annonce sur le panneau lumineux du centre ville, mais là pour le coup, il y a l’excuse de son dysfonctionnement.
 
Bref, nous avons eu droit au service minimum et c’est un euphémisme. Précisons ici que ces réunions publiques sont obligatoires dans le processus de concertation attaché à la révision d’un PLU. Il ne s’agit donc pas d’une initiative ‘spontanée’ d’ouverture ou de transparence de la part de la Mairie.
 
   D’ailleurs, pour la petite histoire, la réaction ‘spontanée’ de Mme Le Maire à notre arrivée Salle Colette a été de s’opposer à ce que nous filmions la réunion. Echanges vifs mais qui sont restés dans les limites de la courtoisie et auxquels les conseillers présents n’ont pas participé.
Comme aucun argument n’est opposable à ces captations vidéo et que la loi et la jurisprudence les autorisent (et devraient même, à notre avis, les rendre obligatoires), nous avons filmé malgré l’hostilité de Mme Le Maire.
 
   La salle était pratiquement vide. Sur les dizaines, les centaines de chaises préparées seulement une douzaine était occupée essentiellement par des élus municipaux (seulement 2 ou 3 personnes non-élues).
Ce bilan est à méditer pour faire ce qu’il faut pour que les 2 prochaines réunions attirent un nombre plus représentatif de Villiérains. C’est à la fois l’intérêt des habitants et l’intérêt de la municipalité.
 
Nous ne cessons de le rappeler :
il faut s’attacher à rompre avec ce dos à dos mortifère pour la démocratie entre, d’un coté, des citoyens désabusés, ignorants et indifférents aux enjeux collectifs et, de l’autre coté, des élus retranchés dans l’entre-soi et le clientélisme, incapables de transparence vis-à-vis de ceux dont ils sont pourtant les représentants.
 
   Pour œuvrer dans cette direction, l’ACPV tient gracieusement à la disposition de la municipalité l’intégralité du fichier vidéo, dans l’hypothèse où celle-ci souhaiterait l’utiliser dans l’intérêt du projet comme complément pédagogique dans la phase dite de concertation qui a été engagée.
   De son coté, l’ACPV a procédé à la mise en ligne de cette captation vidéo sur son site, ouvert à tous les commentaires et à toutes les réactions. Le but : aiguiser l’intérêt des habitants de Villiers sur ce sujet âpre mais riche d’enseignements et permettre d’étayer une conscience civique qui, nous en sommes convaincus, ne demande qu’à s’éveiller.