Consultation publique sur l’eau

image_pdfimage_print

OUI à une gestion de l’eau en régie publique

NON à la poursuite de la gestion déléguée au privé

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’agglo du Val d’Orge ne met pas le paquet sur cette consultation. Rien à voir avec le battage incroyable de la séquence du Grand Evry. Il est vrai que la question de l’eau n’aura pas d’impact direct sur leurs postes. Pas de pages spéciales sur le site de l’agglo (on trouve les liens vers Veolia et la Lyonnaise des Eaux) et  pas d’article dans le magazine « Vivre à l’agglo » sauf une page sur l’annonce de la consultation contenant un tableau comparatif très succinct dont l’impartialité est pour le moins douteuse, repris à peine développé dans un tract accompagnant la carte-T

La consultation elle-même, lancée sans aucune période d’informations sérieuses, sans aucun débat public (M. Leonhardt a lui-même précisé à tous les conseillers de l’agglo dans un courriel du 29 Avril que l’agglo n’organisera aucun débat public!), cette consultation n’engagera en rien le conseil de l’agglo. Si une majorité d’avis se prononçait en faveur d’un contrat de DSP (gestion privée), ce serait à n’en pas douter l’opportunité pour le conseil de valider facilement ce choix en s’appuyant (se défaussant) sur les  ‘Valdorgiens’. Dans le cas contraire – choix majoritaire porté en faveur de la régie publique, qu’arriverait-il? Le conseil serait-il dans l’obligation de suivre ce choix? Surement pas. Une « consultation » n’est pas un referendum, le choix restera à la discrétion du conseil qui aura le temps de réorienter les choses.

A noter la position sans équivoque de Mme Leroux qui répondait, avant sa réélection en 2014, aux questions de l’association « Aggl’Eau Publique Val d’Orge », extrait (voir le lien source en bas de page) :

* 17 février, réponse de la liste « Villiers-Village » conduite par Thérèse Leroux (maire sortant).
Sa réponse lapidaire  fait part de son refus de réponse , motivé sur le fait que la direction sortante de l’Agglomération  a sollicité l’avis d’un prestataire indépendant « plus à même  d’avoir un avis que des citoyens dont ce n’est pas le métier » (sic, sans rire). Mme Leroux indique avoir fait été partie prenante du choix de ce prestataire privé.
Commentaire, il est dommage que Mme Leroux ne se soit pas inquiétée du retard enregistré pour produire les résultats de la première étape (attendus en novembre 2014) de cette étude à 139 000 euros : elle aurait permis d’illuminer de la lumière des technocrates professionnels les citoyens aussi ignares que prétentieux qui prétendre se préoccuper de leurs biens communs. (question subsidiaire: les collistiers de Mme Leroux font-ils partie, comme nous, de la plèbe  dont le lot est d’attendre la lumière, ou ont-ils été bénéficié d’une éducation accélèrée les autorisant à avoir un avis?
pour prendre  connaissance de la réponse complète de Villers-Villages
Cliquez ici pour voir le document original complet

Il est donc absolument nécessaire de se prononcer clairement pour une gestion directe de l’eau par une régie publique
en renvoyant sa carte-T au plus vite avant le 9 Juin prochain.

Voici quelques liens utiles pour aller plus loin dans l’information :

logo_assoc_carr_S Le site de l’association : http://ateliercitoyen-eauduvaldorge.blogspot.fr/, pour adhérer, il faut télécharger le formulaire à l’adresse suivante : Bulletin d’adhésion – 5 euros/an,

– Réunion publique à St Michel le mardi 2 juin à 20h – Hôtel de Ville 16 rue de l’Église,

– Régie publique Eau des Lacs de l’Essonne : http://www.eaudeslacsdelessonne.fr/

– Rapport de 2012 de l’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement : http://www.services.eaufrance.fr/docs/synthese/rapports/spea2009_201202.pdf

– Enquête sur le prix de l’eau en Essonne (Janvier 2014 – Conseil Général) : http://www.essonne.fr/fileadmin/Environnement/eau/PRIX_EAU_ESSONNE_v4.pdf

– Rappel sur les positions prises par les candidats à la Mairie de Villiers-sur-Orge avant les élections : http://www.acpvilliers.com/alternative-citoyenne-villiers/2015/05/29/rappel-reponse…estion-de-leau/ 

Comments

  1. jack Freychet
    31/05/2015 - 08:18

    Pas grand chose sur le texte et les annexes sinon que tout lire sera bien long pour tout ceux qui voudraient s’en donner la peine. Ça fait plusieurs années que je planche dessus et j’ai encore beaucoup à apprendre.

    L’urgence est de décoder les écrits.

    Avec la carte T l’agglo présente l’alternative suivante:

    D’une part le statu quo au travers d’une délégation de service public au prive et nous repartirions avec la lyonnaise ou avec toute autre entreprise de même nature après un toilettage qui ne changerait rien au fond.

    D’autre part une régie publique au niveau de l’agglomération dont L’Audit réalisé par une société privé fait ressortir, sans plus de précision, qu’elle pourrait prendre plusieurs formes. Mais ce n’est qu’un aspect du problème si nous souhaitons aller, de l’adduction jusqu’au retraitement via le transport et la distribution vers un Grand service public national de l’eau. Je me suis déjà à maintes reprises exprimé sur le sujet.

    Que faire sinon exiger de agglo qu’elle fasse une présentation synthétique des différentes hypothèses formulées confusément au sein de l’audit afin que chacune et chacun puisse valablement se positionner pour ensuite être en mesure de peser collectivement sur tous les élus de la nouvelle agglo, mais également les partis politiques dont ils se réclament dans les mois qui viennent.

    Au risque de hérisser certains j’affirme que ce thème, mais pas seulement, doit être au centre des échanges qui vont précéder les prochaines élections régionales, ensuite il y aura les présidentielles puis les législatives…

Laisser un commentaire

L'ACPV se réserve le droit de supprimer les commentaires non conformes aux lois en vigueur concernant la liberté d'expression.