Naissance multiple au centre de santé


Naissance multiple de 24 appartements.
Accouchement sans la présence d’un seul médecin !

La mairie et la société Tradi-art, les heureux parents, déclarent :

« nous avons préféré garder le secret jusqu’à la dernière minute pour vous faire la surprise.»

Après une gestion en catimini du dossier par le noyau dur à la Mairie, noyau qui n’a, comme à son habitude, rien partagé de son pouvoir de décision, ni des informations qu’à minima, les Villiérains auraient été en droit de recevoir, la réunion publique organisée une fois que tout était irréversible, à 3 ou 4 jours du dépôt du permis de construire, a pris de court les quelques personnes qui s’y sont rendues pour autre chose que pour postuler à l’achat d’un appartement en avant première.

La messe étant dite, que reste-t-il à faire sinon dénoncer ces méthodes ploutocratiques qui n’ont rien à voir avec ce que devrait être un fonctionnement démocratique au niveau local ?

Ah si ! Il y reste quelque chose à faire :

Mettre en garde
les futurs propriétaires
à la « Villa Emma »

(C’est comme cela que cela va s’appeler. Pourquoi Emma ? Flaubert sans doute…)
En effet, il suffit de 3 minutes sur Internet pour tomber sur des blogs qui dénoncent les retards et les malfaçons, de projets récents gérés par la société Tradi-Art, ainsi que la capacité de ses directeurs de programme à disparaître de la circulation quand les problèmes s’accumulent.

Au passage, cette société qui se veut ‘à échelle humaine’ est dirigée par une personne qui est présente dans pas moins de 12 sociétés différentes., une holding qui n’a rien d’artisanale :
Générale de Location, Société Francilienne du Bâtiment,, Société d’Alembert, SCI 204, SCI Equinoxe, SCI Cytrus,  La Sedentine, Batir Construction, La Parisienne, SCI Amelia, SCI Dune, Franssimmo (source Enqsuête ‘French-Leaders’).

Espérons que la Mairie a bien bétonné les clauses de pénalités en cas de retard. Cette société étant très ‘proche’ du Val d’Orge et de la mairie de Ste-Geneviève (de nombreux projets lui ont été confiés dont une partie du bâtiment de l’Agglo), Mme Le Maire ne peut ignorer ces petits mécontentements (sans doute largement exagérés, vous savez comment sont les gens…). Elle a du prendre ses précautions.

Nous suivrons avec grande attention la mise en place de ce projet immobilier. Mais plus important encore, il faudra rester attentif pour que l’objet initial du projet, la partie centre de soins médicaux débouche sur quelque chose de positif et d’utile pour tous.<

Philippe Moreau (ACPV)