Grand Evry - Réunion du 8/11/14 Espace Marcel Carné - Organisée par le Conseil du Val d'Orge à l'attention du milieu associatif


Compte Rendu synthétique des questions/réponses exprimées lors de la réunions organisées par le Conseil du Val d’Orge à l’attention des associations à propos du projet dit du « Grand Evry ».

Les intervenants :

 

Question 1

Quel est le contexte général du Grand Évry ?

OL : La phase actuelle concerne uniquement la grande couronne, soit 4 départements avec une proposition différente par département. Origine : Loi Maptam Le grand Evry touche 530 000 habitants.
Paris et petite couronne : projet encore non-abouti, peut-être une seule agglo.

MR :Il s’agit d’une réforme globale politique territoriale courant sur 3 lois successives.
« On est complètement paumés » (ex : 1er ministre vis-à-vis des départements : dépassés ou conservés?)
Personne n’a la maîtrise ni les élus ni « surtout pas » les populations, trop compliqué.
Lorsqu’il s’agit d’une remise en cause complète de l’organisation, il est légitime et indispensable que les élus et la population soit associés
But : ne pas faire des économies mais répondre aux besoins humains en situation de crise.

Question 2

Association « Circule » Comité d’usagers du RER C
Graves problèmes et aucune solution en vue.
Comment comptez-vous que le val d’orge va peser sur les décisions de la SNCF si nous restons un petit territoire?

 OL : Les territoires se sont constitués autour des axes de transport et des rivières.
Nous avons la Seine d’un côté avec la ligne D et de l’autre l’Orge avec la ligne C.
Le schéma horizontal présenté par le Préfet est une aberration par rapport à cette géographie verticale.

DD : Inégalité des investissements liés aux transports : 32,5 Milliards paris petite couronne et 2,5 Milliards pour la grande couronne.
Rappel des enjeux, pourquoi les agglomérations : Mutualiser les moyens, créer de nouveaux services publics (Maison de justice et droit, centre aquatique, … diverses choses?)
Le projet propose un territoire immense, sans aucune logique mouvement de domicile-travail
Arnaque lié au Grand Paris (« nous sommes les dindons de la farce »).
Le piège : transférer à de grandes agglomérations l’ensemble des compétences donc celle des transports sans leur donner les moyens de les assurer.
« Logique des dépenses publiques imposées par Bruxelles totalement aberrante est hystérique »
Contexte du style STIF qui impose ses choix :
Le grand stade de rugby n’est pas une priorité il ponctionne l’ensemble des crédits du STIF.
Pour peser il faut l’union sur un objectif commun.
Les grandes agglomérations sont paralysées à cause du nombre? A l’inverse, capacité de délibération commune avec 100 élus

Question 3

Conseiller opposition Saint-Michel
Dénonce cet « attaque contre la démocratie locale par la loi »
Position du conseil jugée trop conservatrice
Contre-proposition : Le Grand Val-d’Orge (Val d’Orge + Arpajonnais)
Défense de l’identité, peser face au STIF

OL : Ne pas apparaitre comme des conservateurs recroquevilles sur eux-mêmes.
Deux aspects : juridique et politique
Le conseil des avocats : Ils nous déconseillent de présenter une solution alternative
Il faut attendre que l’Arpajonnais se prononce. Respecter ses voisins.

 Question 4

Association de Plongée sous-marine
Quelle est la position des autres agglomérations?

OL : Positions diverses mais essentiellement seule une partie de l’agglo d’Évry supporte la position du préfet.

MR : sur le site de la Prefecture de région : voir les délibérations des communes (SRCI)
196 communes doivent se prononcer suit à une sollicitation du Préfet.
Danger : Avis favorable en l’absence de délibération donc si les communes non concernées sont ‘pour’ et les communes concernées sont ‘contre’, l’avis sera globalement favorable.
Élaboration antidémocratique. Solidarité demandée auprès de l’association des maires de communes
La campagne de mobilisation signature : 18 000 signatures
Les autres communautés ont suivi le mouvement, reprise des arguments, cartes, pétitions

Question 5

Brétigny Association LFC
Impact sur les jeunes, Sur l’éducation, quel genre de mobilisation pourrait être mise en place?

(…personne ne souhaite répondre)

OL : (Digression sur les jeunes, partie intégrante de la société…)
La mutualisation de la dette aggravera la situation en terme de subsides et dotations.
Peu de conséquence à prévoir pour les collèges et lycées qui resteraient sous la gestion des conseils régionaux.
Comment mobiliser les jeunes ? Centres sportifs, équipements, skate park…
« Je suis preneur d’idées et de solutions… »

 Question 6

Ensemble harmonique de Saint-Michel
« Je me suis trompé de réunion, on a pas encore parlé d’associations Quelles sont les conséquences pour les associations? »

DD : Mutualisation de la dette : les communes doivent effacer la dette des ultras mauvais gestionnaires. Donc impact sur les budgets alloués aux associations.
4 millions d’euros en moins dans la future loi de finances.
« Budget des régions dépecés, budget des conseils régionaux dépecés, les budgets des agglomérations sont dépecés ». Encore moins de fonds pour les lycées
EVRY : 19 millions d’euros de dette en 2001 => 100 Millions en 2014
Scandale : transfert de la dette d’Evry vers le grand Evry
OPA sur ce qu’à construit le Val d’orge et parachute doré pour Manuel Valls.

MR : La suppression des agglomérations renverra les 48 communes indépendantes, noyées dans le grand machin. Problématique des additions de compétences (ex. Transfert des compétences de la voirie => Val d’Orge => Evry). Baisse drastique des dotations de l’État. Personne ne sait comment boucler le budget 2015. Ce qui a été construit par les agglomérations disparaîtra

OL : Association expression des populations.
Partis politiques en déclin, syndicats absents => Associations dernier rempart.

 Question 6

« Efflorescence » association « estime de soi par le chant »
Les militants associatifs doivent convaincre nos adhérents…« Je me sens Valdorgienne »

(pas de réponse)

Question 7

Asso Sainte-Geneviève-des-Bois
Réunion inédite sur le territoire.
Si nous n’optons donc pas cette dérogation quel attitude devrons nous adopter ?

FC : Refuser ce qui nous est proposé et la méthode utilisée. Le préfet doit retirer son projet. Nous vous ferons des propositions.
Projet sans objectif :
Rivaliser le Grand Paris de 6 millions d’habitants ? Nous resterons petit face à Paris le rapport de force restera défavorable. Problème de gouvernance.
« Vu du STIF, nous sommes au-delà de l’horizon. Cela ne changera pas. »
La taille est-ce un objectif en soi. Plus on est gros puis on est distant.
Obtenir un rendez-vous en six mois avec un responsable ignorant de votre dossiers : la relation de proximité disparaîtra complètement.
La finalité n’est pas la taille ? pas respecter partout (Val-d’Oise).
Les bassins de vie ? Morceaux de bassin de vie collés ensemble.
Bassin économique ? Emploi à Evry mais beaucoup plus ouvert Courtabœuf.
Scène culturelle À Évry ? déjà accessible.
Politique urbanisme plus ambitieuse ? Schéma de cohérence territoriale
« Projet sans objectif, Je le récuse. »

OL : « Attention nous ne sommes pas d’anti-Évry! » Nous devrons travailler avec Évry mais les compétences de proximité sont à garder.
Travailler sur les transports aménagement du territoire développement économique…
« Évidemment évidemment évidemment, ce serait stupide de ne pas le faire !»
« Je ne veux pas que les valdorgiens se recroquevillent sur leur propre territoire. C’est la meilleure manière de perdre la bataille »
« Notre volonté de travailler tous ensemble même avec le Grand Paris, mais tout en conserver la proximité avec avec le citoyen… Nous ne sommes pas anti Évry ».

Question 7

MRAP Morsang-sur-Orge
Impossibilité d’agir rapidement dans une grande agglomération
(pas de réponse)

Question 8

Quelle philosophie?
Il y a toujours une philosophie
Pour résister le tissu social des associations et des élus de proximité fonctionne.
Les élus imposent leurs idées, ils pensent pour nous.
La méthode : on propose et si cela pose des problèmes on négociera peut-être
Il faut imposer aux préfets une discussion.
C’est l’ensemble des citoyens que l’on veut éloigner les uns des autres
La logique économique :
c’est plus facile pour la grande finance de convaincre quelques personnes à Evry que de convaincre 196 maires de commune.
(pas de réponse)

Question 9

Conseiller Saint-Michel
On reste sur la dérogation, Pas d’autre proposition officielle
Mais rien n’empêche de commencer à discuter avec l’Arpajonnais dès maintenant pour se préparer aux prochaines échéances (mars 2015)
Dans le respect de La démocratie de notre voisin arpajonnais

OL : État de la situation dans l’Arpajonnais. Pas d’unanimité, ils sont dans la discussion
« JE NE VEUX PAS que nous intervenions. Ce serait faire preuve d’impérialiste face à l’Arpajonnais ».
« Je vais être franc, laissons les choses mariner dans le bon sens, ne précipitons pas les choses… Respect des autres… »

BZ : Nous refusons le projet. Nous refuserons toute proposition. Il faut mettre une croix sur l’ancien projet.

Question 10

 Association Fraternité Interculturelle (Saint-Geneviève)
Témoignage
Dimension humaine de proximité ne peut pas se réaliser dans le Grand Evry. Relais aux adhérents.
(pas de réponse)

 Question 11

Association Lutte Olympique à Sainte-Geneviève
Que fait-on?
Les élus nationaux ne réagissent qu’à l’opposition violente.
Projets stoppés par la population sans intermédiaires politiques
Aller dans la rue sera nécessaire.
Il faut montrer notre opposition, aller manifester.

OL : « Comment on bouge ensemble? »
« Nous, nous nous avons fait notre boulot d’élus, informer, etc. »

 Question 12

Conseiller de Bretigny
Méfiant à l’égard des politiques.
Loi 2009 grand Paris et métropole, il fallait que les agglos atteignent les 200 000
Pourquoi n’avez-vous rien fait sur ce sujet pour  anticiper et préparer l’agglo?

OL
 : « Non »
Seule date à considérer : Février 2014 (Loi Maptam (? en réalité 23 janvier)
=> « Lettre au préfet et au ministre (?) »
=> « Dérogation d’ors et déjà demandée (?!) »

 Question 13

Association Artistes de l’Hurepoix
La culture sera malmenée.
Perte du statut de citoyen au profit de celui de sujet.
Il faut organiser des manifestations.
Dernière force libre et désintéressés du pays , la france du coeur.
Respect à la France généreuse.

 

Annonce de la fin des débats.

OL : Clore la réunion par une proposition

  1. Faire signer la pétition
  2. Inviter des élus de l’agglo aux assemblée générales des assos,
  3. 1ere échéance : dans toutes les villes, les CM doivent délibérer
    => « pas de surprises tout est prévu »
    « mobiliser vos amis/voisins, faisons ‘exploser’ les CM »
  4. 2eme échéance : avant le 11 décembre, mobilisation chez le préfet
    mais une manifestation à 400 n’est pas possible, ne pas se tromper de jour, de type d’initiative…
    Il faudra tenir la distance : décisions au printemps/été 2015.

Ces notes synthétiques ont été relevées  sur la base d’un enregistrement audio intégral pouvant être mis à la disposition de toute personne qui en ferait la demande.

Merci de commenter librement ce compte rendu dans le respect des lois en vigueur qui encadrent la liberté d’expression.