REFORME SUR LES RYTHMES SCOLAIRES


REFORME SUR LES RYTHMES SCOLAIRES A VILLIERS SUR ORGE
RENTREE 2014 : CATASTROPHE  ANNONCEE !

De nombreuses communes font remonter leur gros mécontentement sur la réforme des rythmes scolaires : fatigue des enfants, horaires disparates ,activités parfois burlesques, encadrements déficients, problèmes financiers, responsabilités floues  dans les périodes de transition entre les enseignants et le personnel communal, manque de locaux ,paiement ou pas des activités, harmonisation des démarches et objectifs …..
Mais attention, tout le monde ne râle pas pour les mêmes raisons !
Si vous croyez encore qu’il est indispensable d’avoir  une  grande école publique de qualité, pour la réussite de tous les enfants sans exception, il faut réagir et ne plus laisser quelques uns décider à votre place ! Il faut que le débat s’élargisse à ceux qui ont réellement des choses à dire et des solutions à proposer, qui ne soient pas dictés par leur confort personnel !!!
Sinon, Villiers sur Orge court à la catastrophe ; force est de constater que certaines décisions prises bien trop vite n’arrangent  déjà  pas les choses.

PREMIERES ERREURS D’UN ECHEC ANNONCE :

– Le centre de loisirs pouvait continuer les sorties à la journée le mercredi ; pas de surcharge du centre non plus et pas de problème de récupération  des enfants (maison  ou centre ?)
– Enfants plus réceptifs le samedi, rencontres avec les parents plus faciles, participation des enfants aux manifestations sportives ou culturelles de la Commune, encadrement d’ateliers avec les parents, pas de problème de cantine ou de récupération des enfants 
– Les abords des écoles, le samedi, étaient devenus un lieu d’échanges où les parents aimaient s’attarder ! Pour ceux qui ont la garde alternée du week- end, c’était l’occasion de rencontrer l’enseignant de leur  enfant.

Le choix de la restauration sans cuisinier n’est pas non plus une décision qui respecte les rythmes de l’enfant.

LES VRAIES SOLUTIONS QUI RELEVENT DE l’ETAT ET QUE NOUS RECLAMONS :

 LES SOLUTIONS RELEVANT DE LA COMMUNE ET QUE NOUS PRECONISONS :

CONCLUSION :

 C’est une réforme nécessaire mais qui , de toute évidence, a été bâclée dès le début et cache sans doute d’autres objectifs très éloignés de l’intérêt de l’enfant !

 Tous les paramètres que nous évoquons ci-dessus auraient dû être discutés avant de la lancer. Une telle réforme risque de faire glisser  peu à peu les disciplines que l’on considère à tort comme non fondamentales ( culture, sports, arts…) dans les mains de personnels  moins qualifiés !

 L’objectif  premier qui est d’alléger les journées scolaires sera-t-il résolu en accumulant d’autres activités diverses, avec du personnel plus ou moins formé, dans des locaux inadaptés !! L’enfant se retrouve bien trop souvent plongé en  collectivité !

La coupure du mercredi  est très salutaire pour les enfants ; si on ne peut  pas hélas  revenir sur le samedi matin, alors il faut repartir sur un rythme plus régulier : 5 journées consécutives avec les mêmes horaires.

 CADRE DE VIE SPACIEUX ET AGREABLE
+ BAISSE DES EFFECTIFS
= ENFANTS PLUS REPOSES ET RECEPTIFS.

C’est tout simple mais c’est essentiel !

AUJOURD’HUI NOUS EXIGEONS LE REPORT DE CETTE REFORME 

NON

AU TRANSFERT DES CHARGES SUR LES COLLECTIVITES
SANS MOYENS FINANCIERS  A LA HAUTEUR

OUI

A UNE EDUCATION NATIONALE DE QUALITE QUI  PREPARE LE CITOYEN DE DEMAIN