A LA UNE sur ACPVILLIERS.COM

Conseil Municipal du 12 mars 2019

Plus de 20 personnes dans le public, ça change tout.
La campagne des municipales est lancée, le petit théâtre politicien s’anime à nouveau.
On se remet – avec gourmandise – à frapper en dessous de la ceinture :
et que je t’accuse d’avoir bloqué des subventions,
et que je t’envoie un début soupçon de corruption (!),
et que je te fais des sous-entendus bien étranges sur les raisons du départ d’un conseiller juste avant le point godwin de la délibération sur des subventions à allouer à la lutte contre l’antisémitisme…
Ça défouraille, ça s’échauffe. On s’y croit, comme disent les enfants.

Au milieu de cette mélasse indigeste et médiocre de plus de 3 heures et demi, deux sujets ont (quand même !) émergés :
 le projet immobilier ‘débile‘ (dixit une personne du public) des Sennillières qui a été reporté (c’est un minimum!) après, disons-le, un débat à peu près correct (correct comparativement à tout le reste),
– et la question du personnel, feuilleton qui entame sa saison 4. Pour ceux qui auraient raté les précédents épisodes (notamment les mouvements de grèves successifs), on peut résumer en dénonçant une fois de plus la fracture complète entre les employés et leur hiérarchie, le déni total d’une municipalité qui a, par tous les moyens possibles, réussi à noyer le poisson : un audit (où ça un audit ? quel audit? qui a vu passer l’audit?), une valse de responsables (à noter pour les fans, les commentaires de Mme Le Maire sur la précédente DGS éructant dans la plus parfaite pureté de son style, élégance naturelle, respect de l’autre, etc.) mais surtout un mépris de fond vis-à-vis des employés – un mépris de classe – qui s’est encore largement exprimé mardi soir, lors de ce dernier conseil.
Aujourd’hui, on en arrive à l’éclatement de conflits de type ‘harcèlement’ avec, à la clé, un dépôt de plainte. Un nouveau tract du syndicat particulièrement explicite annonce l’aggravation du conflit (tract à lire sur notre site, voir le lien ci-dessous).

Et enfin, bouquet final, cerise sur le gâteau, le coup de gueule lancé par un conseiller de la majorité qui est, à lui tout seul, l’illustration parfaite de l’état d’esprit général : tous les relents les plus glauques de la pensée qui, au temps jadis, était qualifiée de petite-bourgeoise, avec ses archaïsmes lourds, si lourds, son étroitesse d’esprit, et, en face, ses lâches compromis. On patauge plus que jamais dans le niveau zéro de la conscience politique. On pourrait en rire, bien sûr, mais c’est tellement mortifère, tellement impactant sur le monde qui est le nôtre que cela finit par glacer le sang.

Ce serait trop triste de finir sur cette amertume et ce découragement, alors…
Vraie touche de réconfort, vraie bouffée de fraîcheur et de simplicité, un vrai sentiment de paix possible, oui ! : deux minutes d’une intervention d’Isabelle Lafaille qui sauve le tout. A écouter vers 1:16:00 de la captation vidéo.

Philippe Moreau, ACPV

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Notre association a pour objectif principal
de donner le maximum d’informations
sur l’actualité de notre commune.

Il s’agit de suivre les dossiers en cours au niveau municipal,
donner toute la transparence possible aux décisions qui sont ou seront prises en notre nom par le Conseil Municipal et par l’agglomération.

Nous sommes activement à la recherche de nouveaux contributeurs qui souhaiteraient participer à notre action en publiant des articles et en ajoutant des commentaires pour que le débat d’idées et les initiatives citoyennes puissent voir le jour.

Il est essentiel que nous apprenions à jouer pleinement
notre rôle de citoyen,
car se contenter de celui d’électeur
une fois tous les 6 ans n’est pas suffisant.

Défendre la démocratie, c’est d’abord la construire
au quotidien, localement et humblement.

Voter n’est pas l’alpha et l’oméga de la démocratie. C’est même exactement le contraire si cela conduit à signer un chèque en blanc à des représentants qui décident seuls, sans rendre de comptes, mettant la population devant le fait accompli.

Soyons présents et constructifs.
Occupons-nous des affaires qui sont les nôtres.


 

Contactez-nous !

Fields marked with an * are required

Comments

  1. Bonjour,
    Quelle marge de manoeuvre avons-nous, nous Villiérains pour contrer cette augmentation d’impôts locaux ? Peut-on agir pour un débat public ?
    En plus des fonciers, ça va devenir difficile…
    Quand a lieu le prochain conseil municipal, peut-on intervenir ?? demander un débat ?
    Merci. B. HADET

  2. Philippe Moreau
    19/06/2016 - 17:28

    Merci pour votre commentaire.

    D’abord sur le prochain conseil : il se tiendra ce mardi 21 Juin à 19:30.
    Nous en ferons une captation vidéo comme d’habitude que nous diffuserons, j’espère, en fin de semaine.

    Sur les impôts locaux : la décision a été prise pendant l’été dernier, annoncée en septembre et validée avec le budget 2016 (vous pouvez voir nos résumés et toutes les interventions de Mme Le Maire et des différents conseillers sur les enregistrement diffusés sur notre site). Cette décision a donc été votée et elle est donc entérinée.
    En amont dès Mai et Juin 2015, nous avions demandé par courrier, courriels et interpellations que des réunions publiques d’informations soient organisées pour exposer aux Villiérains le contexte budgétaire de la commune (baisse des dotations publiques, emprunt à rembourser…).
    Aucun conseiller ne nous a soutenu dans nos démarches. Au contraire, l’idée de faire participer la population à ce type de dossier semble tout à fait incongrue et illégitime pour l’ensemble du conseil.
    Personne n’a contesté la décision prise en ‘quasi solo’ par Mme Le Maire pendant la période estivale.

    Depuis 8 mois, nous sommes interdits de prendre la parole après les conseils (les détails de toute l’histoire sont publiés sur notre site). Par conséquent, il nous sera impossible d’intervenir mardi sur le sujet, comme sur aucun des autres sujets ‘chauds’ (100000€ pour des caméras de surveillance, projet ‘secret’ autour du PLU (urbanisme du Centre Ville et Senillères).

    Nous venons, à nouveau, d’adresser à chaque conseiller un courrier pour leur demander d’intervenir au cours du conseil pour remettre en cause l’interdiction de prise de parole par le public (pratique qui était en vigueur depuis de nombreuses années). J’espère – sans trop y croire – que quelques voix se feront entendre dans ce sens.

    Voilà en quelques mots où nous en sommes.

    Notre association se concentre sur ces questions de démocratie locale, transparence, information… Nous continuerons, avec nos très faibles moyens et effectifs, dans ce sens.

  3. « Aucun conseiller ne nous a soutenu dans nos démarches. » => ce n’est pas ce que montre les vidéo !!!

  4. Philippe Moreau
    08/12/2016 - 09:43

    Pourriez-vous préciser à quel moment (minutage) de quelle vidéo vous faites allusion ? merci
    Normalement, nous ne conservons pas les commentaires anonymes.
    Merci de bien vouloir préciser votre remarque en ajoutant vos coordonnées.

  5. adidas superstar femme 36
    19/07/2017 - 13:25

    « window, while Arsene Wenger?is expected to announce the arrivals of Shkodran Mustafi and Lucas Perez in the coming days.
    adidas superstar femme 36 http://www.terres-et-formes.com/asp/Catalogue.asp?PasCher=adidas-superstar-femme-36

  6. Freychet jack
    13/12/2018 - 09:43

    Que faire ?
    Réponse: Qui que nous soyons, Parents , Salariés de la communes , etc…nous sommes tous citoyens, comptables des décisions prises en notre nom et par conséquent responsables . Quelles que soient nos aspirations les élus de la commune, les autres non plus, ne répondent pas à nos attentes. assez de jérémiades, agissons collectivement Mettons un gilet jaune et allons investir la mairie , avant qu’elle ne soient mise en vente, pour combler le réduction des aides de l’Etat. un samedi matin par exemple ce qui aurait l’avantage minimiser les pertes revenus.
    Imaginez l’impact !

Laisser un commentaire

L'ACPV se réserve le droit de supprimer les commentaires non conformes aux lois en vigueur concernant la liberté d'expression.